Mardi 10 mai 2016 – Prorogation de deux mois de l’état d’urgence

Vous pourrez prendre connaissance ICI de mon intervention en séance publique sur la prorogation de deux mois de l’état d’urgence, rendu nécessaire selon le gouvernement par l’organisation de l’Euro et du Tour de France…
En fait, le gouvernement ayant retiré la possibilité de perquisitions administratives ordonnées directement par les préfets, le maintien de l’état d’urgence a surtout une visée de communication médiatique.
Nous l’avons néanmoins voté très majoritairement afin de manifester un soutien au Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve et aux forces de l’ordre qui accomplissent ces derniers mois un travail particulièrement difficile.
Sauf événement exceptionnel, une nouvelle prorogation de l’état d’urgence n’aurait aucun sens et je ne la voterai pas.
Par ailleurs, ce qui est plus inquiétant pour les institutions de la République et pour les libertés individuelles, c’est que la nouvelle loi pénale en cours de navette entre le Sénat et l’Assemblée nationale organise de fait un état d’urgence permanent dans la République française, situation pratiquement unique en Europe, et je maintiendrai ma position de refus de voter cette loi pénale.

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Intervention en séance publique, Société. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.


Laisser un message privé au Sénateur à propos de cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>