Dernière lecture du projet de loi relatif à la lutte contre le crime organisé et le terrorisme

Le Sénat a examiné mercredi 25 mai en dernière lecture, suite à une Commission Mixte Paritaire (CMP), le projet de loi du gouvernement sur la lutte contre le crime organisé et le terrorisme.
Vous trouverez ICI le texte de mon intervention précisant les raisons pour lesquelles je me suis abstenu sur ce texte.
En effet, je considère que la pérennisation de l’état d’urgence dans une loi ordinaire aura des conséquences graves pour les libertés publiques dans l’avenir et que cela ne résout en rien les problèmes de terrorisme et de sécurité publique.
L’urgence n’est pas de multiplier les textes qui, pour beaucoup, sont peu ou mal appliqués, mais de donner les moyens, tant aux forces de sécurité qu’à la justice, d’appliquer les lois existantes.
Répondre à l’inquiétude de l’opinion publique par des modifications législatives constantes et une aggravation sans fin des sanctions pénales est une fuite en avant et, hélas, un moyen de faire avancer le populisme.

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Intervention en séance publique, Justice, Société. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.


Laisser un message privé au Sénateur à propos de cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>