Le Cantal a fait confiance au 1er tour à Emmanuel Macron, c’est le choix du bon sens et l’intérêt des Cantaliens.

Avec Emmanuel Macron, des mesures rapides et efficaces pour les « territoires oubliés » de la République.

Depuis plus de vingt-cinq ans sous des majorités politiques de droite comme de gauche, la France a vu se creuser plusieurs fractures territoriales, celle des banlieues et des périphéries urbaines, mais aussi celle moins visible dans les médias d’une dizaine de départements dits « hyper-ruraux ». Ce sont des territoires à la démographie déclinante, en raison de la suppression continue de services publics, de nouvelles difficultés d’accessibilité aggravant encore davantage les situations d’enclavement, d’une fiscalité locale injuste et paralysante, enfin aussi disons-le en raison du développement des métropoles régionales plus aspiratrices que distributrices de richesses. Ces territoires sont aujourd’hui pris dans une spirale du déclin qu’il convient d’enrayer par une volonté politique forte !

Ce ne sont pas les dernières réformes territoriales, bien au contraire, qui ont inversé cette tendance parce qu’elles n’ont ni simplifié ni généré de véritables économies. Ceci étant, les citoyens et les élus locaux aspirent avec sagesse à une pause législative, ils veulent surtout des mesures concrètes, souvent de bon sens, permettant de rétablir un équilibre territorial aujourd’hui disparu. Pour cela l’Etat doit renouer avec sa mission d’aménageur du territoire et jouer de nouveau un rôle moteur autour d’un projet réaliste qui soit mis en œuvre rapidement.

Le projet d’Emmanuel Macron est le seul de nature à répondre à nos attentes, à redonner espoir et dynamisme aux populations rurales par des engagements forts, et applicables sans tarder au cours du quinquennat qui va s’ouvrir :

  • - par la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des redevables, sachant que cet impôt injuste est le plus lourd dans les territoires les plus en difficultés,
  • – par la volonté affirmée d’apporter le très haut débit et la téléphonie mobile dans les territoires ruraux en laissant un délai maximum de 18 mois aux opérateurs avant intervention de l’Etat,
  • – par l’engagement d’assurer dans les 5 ans à nos villes moyennes enclavées un moyen de communication rapide vers la métropole ou la grande agglomération la plus proche,
  • – par le doublement durant le quinquennat du nombre de maisons de santé et le soutien aux hôpitaux publics, ainsi que le déploiement de maisons de service au public.
  • – par la relance de l’agriculture en assurant aux producteurs le juste prix payé et un plan d’investissement de 5 milliards d’euros,
  • – par le renforcement des compétences des départements ruraux avec un pouvoir d’expérimentation et un travail d’adaptation de la norme facilité grâce à une souplesse accordée aux préfets dans l’application de la réglementation,
  • - par une construction européenne modernisée indispensable à notre agriculture.

Toutes ces mesures contenues dans le projet d’Emmanuel Macron sont pragmatiques et souvent très attendues sur le terrain par les populations et les élus, elles seront surtout le premier moyen de rétablir cet équilibre territorial aujourd’hui disparu et pourtant indispensable au développement d’une France réconciliée et apaisée, une France dans laquelle aucun citoyen ni territoire ne se sentira oublié ou abandonné.

Face à l’extrême droite qui ne vit que des conflits, qui veut ériger des murs entre les citoyens, entre les communautés et isoler la France du reste de l’Europe et du monde, le vote pour Emmanuel Macron est le choix de l’avenir, du rassemblement des Français autour d’un projet novateur et réaliste.

 

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Vie politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.


Laisser un message privé au Sénateur à propos de cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>